Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
Les délires UMPistes continuent ; l’irréaliste motion de censure de Copé

Les délires UMPistes continuent ; l’irréaliste motion de censure de Copé

 

 

lekiosqueauxcanards-relations-franco-allemande-jean-franco

 

L’UMP : le rassemblement des “winner”

 

Et c’est peu dire ; après avoir perdu toutes les élections depuis 2007, après avoir lécher les rangers du Front national dans certaines élections locales, parce que même pas capables de mettre en place une logique nationale de non alliance, laissant certains candidats faire la claque auprès des électeurs frontistes. Après avoir fait l’inverse, durant les débats parlementaires sur le mariage pour tous, de ce qu’ils proposaient alors qu’ils étaient majoritaire ; voici le boss auto proclamé de l’UMP qui nous pond une motion de censure. Comme disait le grand père du Canard “quand on n’a pas de mémoire, on a des jambes”. Pour l’UMP, c’est “quand on n’a pas d’idée, on pédale”...

 

Des paroles, des paroles et de la jalousie

 

Jean-Marc Ayrault a reconnu mercredi que l’objectif de la France de ramener son déficit sous la barre symbolique des 3% du PIB ne serait pas "exactement" tenu. En réaction, Jean-François Copé annonce,  son intention de déposer une motion de censure "dans les prochaines semaines" car "si aujourd'hui l'objectif de 3% ne peut pas être tenu, c'est en raison des options folles qu'il (François Hollande, ndlr) a prises, comme le prouve le rapport de la Cour des Comptes".

 

Superbe analyse après les derniers résultats du gouvernement Ayrault - lire le lien en bas de page - de la part du patron du parti qui nous a plombé durant dix ans. Sublime aveu d’incapacité à développer le début du commencement d’une idée un peu originale pour faire son job de chef du premier parti d’opposition.

 

Heu... C’est quoi une motion de censure ?

 

Elle est prévue par l’article 49 alinéa 2 de la Constitution. Si elle est adoptée par les députés, le Premier ministre doit alors remettre sa démission au président de la République. Pour être recevable, Jean-François Copé, ou plus précisément Christian Jacob, chef de file des députés UMP à l’Assemblée nationale, devra rassembler au moins un dixième du total élus, soit 57, l’hémicycle accueillant 577 élus.

 

Pour parvenir à renverser le gouvernement Ayrault, les députés UMP devront convaincre leurs collègues… socialistes puisque la majorité absolue est requise, soit 289 voix. Autant dire que la tentative du patron de l’UMP est vouée à l’échec et n’a comme autre ambition que de stigmatiser l’action de la majorité.

 

Ainsi, l’UMP se pose sur la même branche que le FN ; aucun programme réaliste, aucune solution, du bla-bla et un auto-paluchage de bon ton, lorsque, pour Copé, on habite dans le XVI ème arrondissement, et pour les Le Pen, dans un joli manoir du parc de Saint Cloud.

 

Le Kiosque aux Canards

UMP

Jean-François Copé

Motion de censure